Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le WWF appelle à une pêche plus durable afin de réduire les pressions exercées sur les océans. L'ONG demande notamment aux entreprises de s'approvisionner de préférence auprès de pêcheries certifiées MSC ou ASC (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/HOTLI SIMANJUNTAK

(sda-ats)

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) appelle à "une pêche plus durable" dans le monde, à l'occasion de la Journée mondiale des océans mercredi. L'ONG rappelle que "des solutions existent" pour préserver cette ressource.

Et "il est urgent de les mettre en oeuvre!", souligne le WWF dans un communiqué.

Les captures accidentelles représentent 40% des volumes de pêche. De 12 à 28% des prises mondiales proviennent de la pêche illégale, relève encore l'ONG. Celle-ci demande notamment l'UE à renforcer sa législation contre la pêche illégale.

En Méditerranée par exemple, près de 90% des stocks de poissons sont surexploités. Les organisations internationales doivent agir "de toute urgence" pour préserver les ressources. Il faut réduire fortement la pêche des thons dans l'océan Indien, pointe le WWF. L'ONG appelle aussi les entreprises à s'approvisionner de préférence auprès de pêcheries certifiées MSC ou ASC.

"L'océan est une ressource renouvelable capable de répondre aux besoins des générations futures si les pressions auxquelles il est exposé sont efficacement atténuées", relève la navigatrice Isabelle Autissier, présidente du WWF France. Pour elle, les institutions, l'industrie mais aussi les consommateurs "ont une grande responsabilité" dans leurs choix.

ATS