Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Etats-Unis et la zone euro doivent s'abstenir de tout excès de rigueur budgétaire dans les prochains mois pour éviter que l'économie mondiale, en plein accès de faiblesse, plonge à nouveau dans la récession, prévient l'OCDE. L'organisation abaisse ses prévisions de croissance dans la plupart des grandes économies.

"Après cinq ans de crise, l'économie mondiale faiblit à nouveau", constate l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans son rapport semestriel sur les "Perspectives économiques mondiales" publié mardi.

Aux Etats-Unis, la croissance est toujours là mais moins forte qu'attendu dans le précédent rapport, en mai. Elle serait de 2,2% cette année et de 2% en 2013.

Economie mondiale menacée

Mais c'est surtout dans la zone euro, dont la crise "demeure la principale menace pour l'économie mondiale", que la situation s'aggrave. Le contexte reste "précaire" et "il n'est pas difficile d'imaginer que la situation puisse dégénérer", ce qui replongerait le monde dans la récession.

La récession dans l'Union monétaire serait plus forte qu'attendu cette année, avec un produit intérieur brut (PIB) en recul de 0,4%, et, fait nouveau, se poursuivrait l'an prochain (-0,1%). La reprise serait repoussée à 2014 (+1,3%).

Baisse de la confiance

Selon le club des pays riches, le "facteur clé" de ces perspectives moroses est une "baisse significative de la confiance", sur fond de désendettement tous azimuts, de ralentissement dans les pays émergents et de chômage élevé qui, dans la zone euro, atteindrait le niveau record de 12% de la population active en 2014.

Du coup, son chef économiste Pier Carlo Padoan appelle à éviter tout "assainissement excessif des finances publiques à court terme", des deux côtés de l'Atlantique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS