Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les djihadistes du groupe Etat islamique se sont attaqués samedi à Samarra, ville du nord de l'Irak. Les forces gouvernementales et les milices chiites qui leur prêtent main-forte se préparent à passer à l'offensive.

L'attaque a débuté par un double attentat-suicide à la voiture piégée à Sour Chnass, quartier du nord de la ville, a-t-on appris de sources proches des services de sécurité et auprès de riverains. Un acte similaire a été commis dans le sud, tandis que les forces de l'ordre essuyaient des tirs de mortier et de roquettes dans l'ouest.

Les corps de trois miliciens ont été transportés à l'hôpital de la ville, où six de leurs camarades blessés ont été admis, a-t-on appris de sources médicales.

A Ichaaki, 20 kilomètres au sud de Samarra, deux autres membres de la milice ont été tués par des tireurs embusqués alors qu'ils tentaient de dresser un barrage sur la route menant à Bagdad.

Plusieurs milliers d'hommes du mouvement chiite Hachid Chaabi, dont le nom signifie "Mobilisation populaire", s'étaient rassemblés autour de Samarra dans la perspective d'une offensive contre les bastions djihadistes du bassin du Tigre, notamment à Tikrit, 50 kilomètres plus au nord.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS