Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les armées du Niger et du Tchad ont lancé une offensive militaire "terrestre et aérienne" d'envergure contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, dans une zone frontalière avec le Niger. Elle intervient au lendemain de l'"allégeance" prêtée par le groupe extrémiste au mouvement djihadiste Etat islamique (EI).

"Très tôt ce matin, les troupes nigériennes et tchadiennes ont déclenché une offensive contre Boko Haram, sur deux fronts, dans la zone de Bosso et près de Diffa", a déclaré une source gouvernementale nigérienne.

Cette offensive signifie l'ouverture d'un nouveau front contre le groupe islamiste armé au Nigeria. Le Tchad mène depuis fin janvier une autre offensive en territoire nigérian depuis le Cameroun, de l'autre côté du lac Tchad.

Selon l'armée nigérienne, des combattants de Boko Haram sont repliés au sud de Malam Fatori, une ville nigériane très proche de Bosso, située de l'autre côté de la frontière. Ils ont déjà perdu trois localités, dont Baga, qu'ils occupaient.

Allégeance à l'EI

Samedi, Abubakar Shekau, le chef des insurgés nigérians, a annoncé son allégeance à l'EI. Il a formalisé cette déclaration sur Twitter dans un enregistrement audio de huit minutes, où il promet de "faire enrager les ennemis d'Allah".

Boko Haram et l'EI "ont essuyé de nombreux échecs ces dernières semaines et ces derniers mois", explique Yan St-Pierre, expert en lutte contre le terrorisme pour l'entreprise berlinoise Modern Security Consulting. Le serment d'allégeance "pourrait être une façon de lancer un message à leurs troupes, pour leur regonfler le moral et attirer de nouvelles recrues, surtout dans le cas de Boko Haram".

Selon le spécialiste, la déclaration de Shekau est liée à la présence de l'EI en Libye, d'où Boko Haram est soupçonné de recevoir des armes et des munitions depuis longtemps.

Des signes de rapprochement entre les deux groupes étaient observables ces derniers mois. Les militants de l'EI appellent également depuis plusieurs mois tous les musulmans à se joindre à eux et à prêter allégeance à leur calife, Abou Bakr al-Baghdadi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS