Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les séparatistes prorusses ont annoncé samedi avoir lancé une offensive contre le port stratégique de Marioupol, dernière grande ville de l'Est sous contrôle de Kiev. Trente civils au moins ont péri dans des bombardements, selon les autorités locales.

"L'offensive sur Marioupol a débuté aujourd'hui, a déclaré le dirigeant de la république autoproclamée de Donetsk Alexandre Zakhartchenko.

La conquête de cette ville industrielle d'un demi-million d'habitants permettrait un pont terrestre entre la Russie et la Crimée. Cette région a été annexée en mars par Moscou mais elle est très dépendante de Kiev pour ses approvisionnements en eau, électricité et produits alimentaires.

M. Zakhartchenko ne s'est pas prononcé sur les tirs au lance-roquette multiples Grad dans la matinée dans un quartier densément peuplé. D'autres responsables séparatistes ont nié leur responsabilité en dénonçant une "provocation" des forces de Kiev.

Mise en garde lancée par l'UE

Le président ukrainien Petro Porochenko a affirmé de son côté dans un communiqué que son pays allait se battre jusqu'à la "victoire totale" contre les séparatistes prorusses.

Le Premier ministre Arseni Iatseniouk a exigé la convocation d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU. Il a appelé la communauté internationale à "arrêter l'agresseur russe qui menace l'Ukraine, l'Europe et la sécurité mondiale".

L'attaque sanglante qui est intervenue quelques jours après l'abandon par l'armée ukrainienne de l'aéroport de Donetsk, site hautement symbolique, marque un tournant dans le conflit qui a fait plus de 5000 tués en neuf mois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS