Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée yéménite a lancé ce week-end une offensive d'envergure pour reprendre deux villes tenues par Al-Qaïda dans le sud du pays. Dans le même temps, des drones américains ont attaqué le réseau extrémiste dans l'est du Yémen. Toutes ces attaques ont fait au moins 34 morts.

"Les combats se poursuivent et l'armée progresse vers Zinjibar", après avoir lancé samedi une offensive d'envergure pour reprendre cette ville aux mains des insurgés islamistes depuis un an, a déclaré un officier de l'armée. Au total, douze militaires, dont un colonel, ont été tués et plusieurs autres blessés dans ces combats. En outre, trois membres d'Al-Qaïda et un civil ont trouvé la mort dans des raids de l'aviation à Jaar.

Il a affirmé que les combattants d'Al-Qaïda avaient subi des pertes humaines, sans donner de précisions. L'armée a lancé samedi une offensive d'envergure pour reprendre Zinjibar, chef-lieu d'Abyane, et Jaar, une autre ville de cette province, deux villes tenues par Al-Qaïda, alors que des drones américains ont attaqué le réseau extrémiste dans l'Est.

Fermeté du nouveau président

Six combattants des Partisans de la Charia, un groupe affilié à l'Aqpa, ont également péri, a rapporté de son côté une source tribale à Jaar, où les victimes ont été évacuées. L'aviation a bombardé Jaar, où trois membres d'Al-Qaïda ont été tués, de même qu'un civil, a indiqué une autre source tribale.

Ces opérations sont intervenues après les révélations d'un agent infiltré au sein d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), dont les renseignements avaient permis de tuer le 6 mai l'un de ses chefs, Fahd al-Quso, dans un raid aérien attribué aux Etats-Unis dans l'est du Yémen, selon la presse américaine.

Les Partisans de la Charia ont pris en mai 2011 le contrôle de Zinjibar, puis Jaar et d'autres localités d'Abyane. Plusieurs offensives avaient été annoncées ces derniers mois pour reprendre des secteurs d'Abyane, mais c'est la première attaque d'envergure depuis que le nouveau président du Yémen, Abd Rabbo Mansour Hadi, a promis de combattre sans trêve les activistes d'Al-Qaïda.

ATS