Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Viktoria Rebensburg est insatiable à Ofterschwang. Devant son public, l'Allemande a raflé son deuxième géant en deux jours.
Impériale en première manche, la Bavaroise n'est toutefois pas passée loin d'une sacrée désillusion l'après-midi. La faute à Lindsey Vonn. En retrait le matin (6e), l'Américaine a réussi un chrono supersonique lors du second tracé, dont elle avait fait la reconnaissance en t-shirt. Accusant un retard de 1''68, la skieuse de Vail n'a finalement échoué qu'à 26 centièmes de la victoire.
En s'imposant pour la 6e fois de sa carrière, Rebensburg a pris une option quasiment définitive sur le globe du géant. La tenante du titre a profité d'une grosse erreur de la Française Tessa Worley (pas qualifiée pour la 2e manche) pour prendre le large. Alors qu'il ne reste que deux courses au programme, à Are (Su) et Schladming (Aut), l'Allemande compte 135 points d'avance sur Vonn et 144 sur Worley.
Côté suisse, Lara Gut s'est classée 13e. Ce classement constitue un petit miracle pour la Tessinoise, qui a dû dévaler quasiement l'entier du premier tracé avec un seul bâton. Logiquement en retrait après cette manche initiale (22e), la skieuse de Comano est parvenue à grappiller neuf places l'après-midi.
Même si Lara Gut n'a pas encore renoué avec les avant-postes, elle a retrouvé une régularité bienvenue après ses déboires du début de l'année. En géant, elle en est désormais à trois top 15 consécutif, ce qui la fait pointer au 14e rang au classement de la discipline.
Au sein d'une équipe minée par les blessures, Lara Gut était la seule Suissesse au départ. Largement distancées vendredi, les jeunes Wendy Holdener et Nadja Vogel n'ont pas été retenues par leur entraîneur Mauro Pini pour disputer ce deuxième géant.

ATS