Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - La Commission européenne a proposé mardi de rendre aux Etats qui le souhaitent la liberté d'interdire les OGM sur leur territoire pour tenter de débloquer le processus d'autorisation de mise en culture en Europe. Ce système à la carte suscite déjà de fortes critiques.
John Dalli, le commissaire à la Santé, en charge de ce dossier sensible, s'est défendu devant la presse de vouloir forcer la main par ce biais aux gouvernements pour accélérer les autorisations de culture, bloquées depuis douze ans dans l'UE.
"Il n'est pas question de faire pression pour obtenir davantage de votes positifs et je ne m'attends pas à ce que les gouvernements changent leurs votes simplement parce que nous avons présenté ce paquet", a-t-il affirmé.
Un seul OGM, le maïs MON 810 de la multinationale américaine Monsanto, a été autorisé à la culture en Europe pour l'alimentation, en 1998 et pour dix ans. Il attend le renouvellement de cette autorisation depuis 2009.
Six pays le cultivent - Espagne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Pologne et Slovaquie - mais six autres l'ont interdit: France, Allemagne, Autriche, Luxembourg, Grèce et Hongrie.
Les premières réactions de l'industrie et des écologistes mardi ont toutefois été négatives. Europabio, qui représente les multinationales du secteur OGM à Bruxelles, s'est déclarée "déçue par cette carte blanche" donnée aux Etats qui génère "l'incertitude pour les agriculteurs qui veulent cultiver les OGM".
Les Verts au Parlement européen ont pour leur part appelé à rejeter une "proposition dangereuse" de système à la carte, car "la contamination ne s'arrête pas aux frontières" des pays. Les organisations écologistes Greenpeace et des Amis de la terre ont également prôné le rejet de ce projet qui devra être approuvé par les Etats et le Parlement européen pour voir le jour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS