Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - Les ministres européens de l'Agriculture ont recalé lundi à Bruxelles une proposition controversée de la Commission de laisser aux Etats la décision d'autoriser ou non la culture de plantes OGM sur leur territoire afin de sortir du blocage actuel. La décision finale reviendra aux ministres de l'Environnement.
La France et l'Italie ont mené la fronde, soutenues par la plupart des autres grands pays agricoles, notamment l'Allemagne et l'Espagne, préoccupés par un risque de "renationalisation" des politiques communes de l'Europe.
"Non, l'Italie ne soutient pas la proposition de la Commission (...). Le chacun pour soi mine les fondements de la Politique agricole commune", a affirmé le ministre italien de l'Agriculture, Giancarlo Galan.
Son homologue français Bruno Le Maire a fait preuve de la même fermeté. "La France souhaite que la décision (sur cette question en Europe) reste commune. Aller vers des décisions nationales serait (...) un mauvais signal pour la Politique agricole commune", a-t-il dit.
Deux fois "Nein"
Au cours du débat à huis clos, l'intervention du secrétaire d'Etat allemand à l'Agriculture, Robert Kloos, a été la plus radicale. "L'Allemagne a dit deux fois 'Nein'" aux questions sur la compatibilité de la proposition de Bruxelles avec le marché intérieur européen et l'Organisation mondiale du commerce, a déclaré un porte-parole.
La ministre belge de l'Agriculture, Sabine Laruelle, dont le pays préside l'UE, a résumé la situation plus diplomatiquement. "Une grande majorité de pays ont beaucoup de questions sur la pertinence de donner plus de compétences aux Etats" en matière d'OGM, a-t-elle expliqué. Et "ce n'est pas dans un ou deux mois que nous trouverons un compromis et un consensus" sur la question, a-t-elle ajouté.
La décision finale reviendra aux ministres de l'Environnement, qui sont encore plus réticents que leurs collègues de l'Agriculture. Ils se réuniront dans trois semaines, le 14 octobre, à Luxembourg.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS