Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Oklahoma City défiera le champion en titre Golden State en finale de la Conférence Ouest de NBA. Le Thunder a maté San Antonio en six matches au 2e tour des play-off.

OKC s'est aisément imposé 113-99 jeudi soir, grâce notamment aux 37 points de Kevin Durant et aux 28 de Russell Westbrook. Privé de play-off en 2015, le Thunder disputera sa quatrième finale de Conférence en l'espace de six ans. Il n'a dépassé ce stade de la compétition qu'une seule fois, en 2012 avec Thabo Sefolosha dans ses rangs, s'inclinant alors face au Miami Heat de LeBron James en finale du championnat.

Mené en début de partie (16-10), Oklahoma City a bouclé le premier quart-temps en infligeant un cinglant 15-3 aux Spurs qui sont restés muets pendant les quatre dernières minutes de la première période. A nouveau dominateur sous les panneaux grâce notamment à Steven Adams (11 rebonds) et à Serge Ibaka (10), OKC a mis San Antonio k.o. dans un deuxième quart-temps bouclé sur le score sans appel de 55-31. Et dire que le Thunder avait été écrasé 114-92 dans l'acte I de la série!

San Antonio, qui avait été battu dès le 1er tour des play-off l'an dernier, était pourtant présenté comme la seule équipe capable d'empêcher un second sacre consécutif de Golden State. Son élimination scelle peut-être la fin de la carrière de Tim Duncan (40 ans), l'un des meilleurs ailiers forts de l'histoire qui a remporté cinq titres NBA avec San Antonio, son équipe de toujours.

"The Big Fundamental" entretient le doute sur ses intentions alors qu'il dispose dans son contrat d'une option pour une saison supplémentaire. Décevant lors de ces play-off 2016, Duncan a cependant fini la rencontre de jeudi avec 19 points alors qu'il n'en avait inscrit que 17 lors des cinq précédents matches. Il forme avec l'Argentin Manu Ginobili, qui s'interroge aussi à 38 ans sur la suite à donner à sa carrière, et le Français Tony Parker l'un des meilleurs "Big Three" de l'histoire de la NBA.

ATS