Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Le Suisse Oliver Zaugg a remporté le Tour de Lombardie, ultime classique de la saison cycliste, disputée sur 241 km entre Milan et Lecco, en Italie.
Parti en solitaire dans la dernière ascension, le coureur de la formation Leopard-Trek a devancé de huit secondes l'Irlandais Daniel Martin (Garmin-Cervélo) et l'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha).
Zaugg est après Tony Rominger (1989, 1992), Pascal Richard (1993) et Oscar Camenzind (1998) le quatrième Suisse à s'imposer dans la Classique des feuilles mortes.
A 30 ans, le Zurichois établi au Tessin a remporté sa première (!) course chez les professionnels. Le coéquipier de Fabian Cancellara, catalogué comme un grimpeur, a profité de la dernière côte pour s'échapper et laisser en plan des coureurs comme Philippe Gilbert ou Ivan Basso.
Le Suisse, âgé de 30 ans et professionnel depuis 2004, a précédé de 8'' un petit groupe réglé par l'Irlandais Daniel Martin devant l'Espagnol Joaquin Rodriguez.
L'Italien Ivan Basso a pris la quatrième place devant le Polonais Przemyslav Niemec et l'Italien Domenico Pozzovivo, avant un autre petit groupe comprenant le champion d'Italie Giovanni Visconti et le favori, le Belge Philippe Gilbert.
Cette 105e édition, qui empruntait un parcours inédit de Milan à Lecco, a été illuminée par une offensive de grand style menée par l'Italien Vincenzo Nibali.
Après une première accélération, Nibali a attaqué sur les premières rampes du Ghisallo, à 53 kilomètres de l'arrivée. Le Sicilien a distancé Gilbert et le Danois Jakob Fuglsang pour basculer au sommet avec près d'une minute et demie d'avance.
De retour sur le bord du lac de Côme, Nibali a lutté pour préserver son avance sur un premier peloton de 34 coureurs, mené par les équipiers de Sky et de Katusha. Mais il a fini par se relever à 16 kilomètres de l'arrivée, avant la dernière difficulté.
A l'approche du sommet de Villa Vergano, Zaugg a démarré et a plongé dans la descente avec une quinzaine de secondes d'avance sur un quintette (D. Martin, Pozzovivo, Basso, Niemec, Rodriguez), avantage qu'il a préservé pour l'essentiel jusqu'à la ligne.
Le Suisse, 11e du Tour d'Espagne 2008 mais surtout considéré jusqu'à présent comme un équipier, a signé le principal succès de la saison pour la formation Leopard, montée l'hiver dernier autour des frères Andy et Frank Schleck, avec pour autre coureur majeur le Suisse Fabian Cancellara.

ATS