Navigation

Olympic s'impose au terme d'une folle remontée

Ce contenu a été publié le 03 mai 2014 - 22:51
(Keystone-ATS)

Genève - Un scénario fou s'est produit lors du premier acte de la finale des play-off. Fribourg Olympic s'est imposé 82-84 sur le parquet des Lugano Tigers après avoir pourtant été mené de vingt-deux points !
Qui aurait misé un kopeck sur Olympic après l'impressionnant début de match des Tessinois ? En menant 20-3 (!) à la 5e minute, puis 49-27 à la 18e, les Luganais d'Andrea Petipierre avaient imposé leur style avec force pour prendre le dessus sur la jeune troupe de Petar Aleksic.
Mais voilà, le retournement de situation réalisé par Olympic est un modèle du genre. Les Fribourgeois ont pris l'avantage pour la première fois du match sur un tir primé de Jonathan Kazadi à... 30 secondes du terme de cet acte I (80-82). Revenus au score sur deux lancers francs de Derek Stockalper (82-82), les Luganais ont fini par courber définitivement l'échine sur un lay-up d'Edwin Draughan à deux secondes du buzzer. Ce dernier aura donc permis à ses couleurs de signer un premier succès dans cette série en format best of 7, alors qu'ils n'ont mené que durant quelques secondes de temps de jeu effectif ! Draughan s'est également fait l'auteur de la plus belle fiche de son équipe avec 22 points, 8 rebonds et 3 passes décisives.
Avant d'en arriver là, le duo d'intérieurs tessinois Abukar/Watson avait clairement mis Lugano sur orbite. Les deux Américains provoquaient notamment de nombreux dégâts sous les paniers (Chapman était déjà à 4 fautes à la pause, Cotture à 3) et se montraient intraitables au lancer franc (29/31 au total pour Lugano !). Mais comme souvent cette saison, Fribourg a démontré que sa force résidait dans son collectif. Un facteur qui pourrait s'avérer décisif dans cette finale. Avec neuf joueurs ayant évolué plus de dix minutes, Olympic dispose d'un banc que les Tessinois n'ont pas.
Cette défaite, la première de la saison à domicile pour Lugano, permet à Olympic de faire un premier break dans cette finale. Une série qui pourrait durer. Et plus cela sera le cas, plus les jeunes fribourgeois pourraient être avantagés avec l'accumulation des déplacements.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.