Navigation

Omar Porras reçoit le Grand Prix suisse à Winterthour (ZH)

Ce contenu a été publié le 22 mai 2014 - 21:50
(Keystone-ATS)

Le Genevois d'adoption Omar Porras, 51 ans, recevait jeudi soir à Winterthour (ZH) le Grand Prix suisse de théâtre 2014. Cette distinction nationale suprême, qui succède à l'Anneau Hans Reinhart, est remise durant la première Rencontre du théâtre suisse, en présence du ministre de la culture Alain Berset.

Doté de 100'000 francs, le prix est décerné par Société suisse du théâtre (SST), écrit l'Office fédéral de la culture (OFC). Il est remis à l'acteur et metteur en scène né en Colombie par la coprésidente de la SST Anne Fournier.

Outre cet anneau, une publication était prévue pour honorer le directeur du Teatro Malandro de Genève, l'une des compagnies suisses qui tourne le plus dans le monde. Concoctée par la SST, elle paraîtra à la fin de l'année, poursuivant la tradition établie par l'Annuaire suisse du théâtre.

Pas de "faux débats"

Omar Porras laisse "en coulisses les faux débats, comme celui entre la culture du divertissement et la culture savante", salue le conseiller fédéral Alain Berset, dans la version écrite de son discours. "Dans ses pièces, il combine avec brio tous ces éléments qui font le théâtre: la langue, la musique, la danse, mais aussi les masques et les marionnettes sans oublier de somptueux costumes."

Cette rencontre tenue au théâtre de Winterthour donne lieu à d'autres remises de prix. Nikola Weisse et Fabienne Hadorn se voient toutes deux désignées "actrices exceptionnelles". La première se produit depuis plus de 40 ans sur diverses scènes suisses, dont le Schauspielhaus à Zurich et le théâtre de Bâle.

La seconde est actrice, chanteuse, rédactrice et danseuse depuis 1998 et a fondé la troupe indépendante Kolypan. Ces deux prix sont dotés de 30'000 francs chacun.

Lausanne indirectement à l'honneur

Cinq autres distinctions sont décernées dans la catégorie des Prix suisses de théâtre 2014. Elles récompensent des personnes ou des institutions qui ont fait briller le théâtre suisse dans toute sa diversité, souligne l'OFC. Les personnes touchent 30'000 et les établissements 50'000 francs.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.