Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une virée dans la Seine ne serait bientôt plus une utopie (archives)

KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON

(sda-ats)

La maire de Paris veut que la Seine redevienne propre à la baignade. Anne Hidalgo souhaite même y organiser des épreuves de natation si la candidature de Paris pour l'organisation des Jeux olympiques de 2024 est retenue.

"Je souhaite que la baignade dans la Seine soit rendue possible en 2024", a déclaré l'édile en présentant mardi une série de mesures qui doivent, selon elle, accompagner la candidature de la capitale. La préparation de cette candidature est une "opportunité historique" pour améliorer la protection de l'environnement, les transports, le logement ou les services publics, a encore estimé Mme Hidalgo.

Selon ses services, la qualité de la Seine s'est déjà améliorée mais les égoûts continuent d'y rejeter 2,5 millions de m3 d'eaux usées et les usines en amont de Paris polluent, elles aussi, le fleuve.

En mobilisant les voisins de Paris, la maire espère réduire la "pollution bactériologique" de la Seine et y organiser l'épreuve de natation (1,5 km) du triathlon et les 10 km de nage en eau libre des JO de 2024. A plus long terme, elle veut créer des zones ouvertes à tous de baignade dans le fleuve.

ATS