Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a prononcé mardi un discours à l'ONU que les Occidentaux n'ont pas boycotté, mais dont la traduction n'était pas simultanée. Il s'est interrompu momentanément pour critiquer le travail des interprètes.
Au deuxième jour du sommet sur les objectifs du millénaire pour le développement (OMD), les interprètes ont souligné qu'ils lisaient un texte qui leur avait été donné à l'avance mais sans savoir s'il correspondait aux propos de M. Ahmadinejad en farsi.
L'assemblée était à moitié vide, mais les délégations occidentales n'ont pas boycotté le discours comme elles l'avaient fait les années précédentes lors des sessions annuelles de l'Assemblée générale de l'ONU.
Dans ce texte, qui a été distribué et présenté comme celui de M. Ahmadinejad, le président iranien prédit la fin prochaine du capitalisme et de "l'hégémonisme".
"Maintenant que l'ordre discriminatoire du capitalisme et de l'hégémonisme sont confrontés à la défaite et s'approchent de leur fin, une participation massive pour respecter la justice et des relations prospères est essentielle", dit-il selon ce texte.
M. Ahmadinejad a encore stigmatisé selon ce texte "les structures de gouvernance non démocratiques et injustes" qui sont à l'origine "des conditions auxquelles l'humanité est confrontée". "Le capitalisme libéral et transnational a causé la souffrance d'innombrables femmes, hommes et enfants dans tant de pays", a-t-il encore dit selon ce texte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS