Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Onze hommes ont été arrêtés, provenant de Guinée, d'Irak, d'Italie, du Maroc, de Tunisie et de Suisse. Ils ont été dénoncés pour rixe, empêchement d'accomplir un acte officiel ou voies de fait (image symbolique).

Keystone/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

L'ambiance de Nouvel An n'a pas toujours été festive dans la gare principale de Zurich. Selon la police cantonale, une atmosphère agressive régnait, marquée par des bagarres. Onze hommes ont été arrêtés durant la nuit de samedi à dimanche.

De nombreuses personnes, principalement des jeunes hommes en provenance de pays africains ou du Proche-Orient, ont passé la nuit de la Saint-Sylvestre dans la gare de Zurich, a indiqué dimanche la police. L'ambiance a été agressive et la police a dû intervenir continuellement en raison de bagarres.

Une consommation excessive d'alcool était à l'origine de ces rixes, selon les forces d'intervention. Des bagarres ont éclaté à la moindre occasion et souvent sans raison. Personne n'a été grièvement blessé, mais les policiers ont dû protéger à plusieurs reprises les secouristes à l'oeuvre.

Onze hommes ont été arrêtés, provenant de Guinée, d'Irak, d'Italie, du Maroc, de Tunisie et de Suisse. Sept d'entre eux résident en Suisse, deux à l'étranger et deux n'ont pas de domicile fixe. Ils ont été dénoncés pour rixe, empêchement d'accomplir un acte officiel ou voies de fait.

Dans la gare principale de Zurich, la responsabilité de la sécurité incombe à la police cantonale et non à la police municipale. Dans le reste du canton, la nuit de Nouvel An n'a pas connu de problèmes notables, selon la police cantonale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS