Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le PKK a mené cette attaque en représailles à l'"isolement persistant" de son chef emprisonné Abdullah Öcalan et au "manque d'informations" sur sa situation.

KEYSTONE/AP DHA

(sda-ats)

Au moins onze policiers ont été tués vendredi dans un attentat à la voiture piégée à Cizre, revendiqué par les rebelles kurdes du PKK. L'explosion dans cette ville située à deux kilomètres de la Syrie a fait près de 78 blessés.

Le ministre de l'Economie Nihat Zeybekci a déclaré à la chaîne NTV que 11 policiers avaient été tués et 78 blessés. Le ministre de la Santé Recep Akdag a précisé que quatre d'entre eux se trouvaient dans un état grave.

La guérilla kurde du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) a revendiqué l'attentat-suicide. Elle a précisé qu'elle avait été effectuée en représailles à l'"isolement persistant" de son chef emprisonné Abdullah Öcalan et au "manque d'informations" sur sa situation.

Représailles

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a promis des représailles contre les "vils" auteurs de l'attentat. "Aucune organisation terroriste ne peut prendre la Turquie en otage", a-t-il ajouté.

L'explosion a dévasté le quartier général des forces antiémeutes. Une longue colonne de fumée noire s'élevait dans le ciel, selon des images diffusées par la télévision turque. La violente explosion a eu lieu à 50 mètres du bâtiment, au niveau d'un poste de contrôle, a précisé Anadolu. L'agence a ajouté que la route principale reliant Cizre à la capitale de la province Sirnak avait été fermée par les forces de sécurité.

Les immeubles voisins ont également été endommagés par la déflagration et certains étaient encore en flammes, selon des images diffusées par la télévision.

Les forces de sécurité turques subissent des attaques quasi quotidiennes du PKK. Celles-ci ont fait des dizaines de morts depuis qu'un cessez-le-feu de deux ans et demi entre les rebelles et les forces turques a pris fin pendant l'été 2015. Le PKK a intensifié ses attaques au cours des dernières semaines.

Ceinture kurde

La ville de Cizre est située dans une province frontalière de la Syrie et de l'Irak, où vit une population majoritairement kurde.

La Turquie, en conflit avec les Kurdes sur son propre territoire, est farouchement hostile à l'idée que les Kurdes syriens forment une ceinture continue le long de sa frontière. Ankara considère le PYD et son aile militaire, les YPG, tous deux issus du PKK, comme des organisations "terroristes", au même titre que le Parti des travailleurs du Kurdistan.

Cet attentat intervient deux jours après le lancement par les forces turques d'une offensive sans précédent en Syrie voisine. Officiellement, l'attaque vise à la fois les milices kurdes et les djihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS