Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Onze personnes sautent d'un 2e étage afin d'échapper au "diable"

Paris - Un bébé de quatre mois est décédé après la défenestration samedi à l'aube de onze personnes à La Verrière, dans la banlieue de Paris, a-t-on appris de source judiciaire. Ces dernières avaient été prises de panique en croyant voir le diable en personne dans un appartement.
Selon les premiers éléments de l'enquête, une peur panique s'est emparée de plusieurs occupants du logement qui ont confondu avec le diable un père qui se rendait, complètement nu et mal réveillé, au chevet de son enfant qui pleurait au coeur de la nuit.
"Treize personnes se sont trouvées dans un appartement au second étage d'un immeuble quand, vers 03h00 du matin, l'un des occupants a entendu son enfant pleurer", a expliqué Odile Faivre, procureure adjointe au parquet de Versailles.
"L'homme en question d'origine africaine, qui était tout nu, s'est levé dans l'appartement pour nourrir son enfant, tandis que les autres occupants l'ont pris pour le diable", a ajouté la procureure adjointe, précisant que l'homme avait alors été "sérieusement blessé à la main d'un coup de couteau avant d'être expulsé de l'appartement".
Chassé nu de chez lui
Le père de famille, chassé nu de chez lui, a tenté d'entrer à nouveau dans l'appartement. "C'est à ce moment précisément que les autres occupants ont pris la fuite en sautant par la fenêtre, ayant une peur panique du diable", a poursuivi Odile Faivre. Un bébé de quatre mois, grièvement blessé, a succombé à ses blessures, a-t-elle indiqué dans la soirée.
Les blessés, dont sept souffrent de multiples traumatismes, ont été transportés dans les services d'urgence de plusieurs hôpitaux de la région, a indiqué le parquet de Versailles.
La police a interpellé deux hommes: celui qui a été confondu avec le diable, âgé de 30 ans, et un deuxième homme qui se serait défenestré avec une fillette de deux ans dans les bras. L'enquête, qui comporte encore des zones d'ombre, se poursuit pour savoir si les personnes qui se sont défenestrées l'ont fait d'elles-mêmes ou si on les a obligées à le faire, selon Mme Faivre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.