Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Madrid - Une opération policière contre le groupe indépendantiste armé basque ETA a conduit mercredi à l'interpellation d'une dizaine de personnes au Pays basque espagnol. Quatre avocats figurent parmi les personnes arrêtées, a-t-on appris de source judiciaire.
Ces personnes proches de la mouvance basque radicale ont été interpellées par la garde civile sur ordre du juge anti-terroriste espagnol Fernando Grande-Marlaska pour "appartenance à ou collaboration" présumées avec l'organisation clandestine ETA, selon la même source.
Les quatre avocats interpellés qui ont pour habitude de défendre des membres de l'ETA, sont soupçonnés d'avoir agi en tant "qu'agents de liaison" entre des militants incarcérés et les responsables de l'organisation clandestine.
Arantza Zulueta, une des avocates les plus connues de la mouvance basque radicale et qui a défendu à de nombreuses reprises des membres de l'ETA, figure parmi les personnes interpellées. L'opération a été qualifiée de "très importante" par une porte-parole du ministère de l'Intérieur, interrogée par l'AFP.
Au moins cinq autres personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette opération conduite simultanément à Bilbao, Saint-Sébastien et Hernani, selon plusieurs médias espagnols citant des sources anti-terroristes.
Considéré comme un groupe terroriste par l'Union européenne, l'ETA est tenu pour responsable de la mort de 829 personnes en plus de 40 ans de violences pour l'indépendance du Pays basque (nord). L'ETA qui n'a pas commis d'attentat en Espagne depuis août 2009, a tué un policier français, le 16 mars en région parisienne, lors d'une fusillade.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS