Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police allemande a lancé à l'aube une vaste opération contre l'extrême droite en Rhénanie du Nord-Westphalie. Les forces de l'ordre ont mobilisé plusieurs centaines de policiers à Dortmund, Aix-la-Chapelle et plusieurs localités voisines proches de la frontière belge.

A Dortmund, environ 600 policiers devaient perquisitionner une centaine de logements dans le cadre de cette action qui vise deux organisations interdites récemment par le ministère régional de l'Intérieur: Résistance nationale de Dortmund et Camaraderie de Hamm. Les autorités soupçonnent notamment cette dernière "d'activité terroriste".

Quelque 200 policiers procédaient à la fouille d'une cinquantaine de locaux après l'interdiction par le ministère régional d'une autre association appelée Camaraderie du pays d'Aix-la-Chapelle.

Depuis la découverte en novembre 2011 d'une organisation baptisée Clandestinité national-socialiste (NSU), soupçonnée d'avoir tué neuf étrangers, dont huit Turcs, entre 2000 et 2006, ainsi qu'une policière en 2007, les Renseignements généraux allemands (Verfassungsschutz) et plusieurs ministères régionaux de l'Intérieur sont sur la sellette.

De multiples ratés dans l'enquête ont contraint le patron des RG, Heinz Fromm, a la démission début juillet, suivi par les numéros deux et trois de ses services.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS