Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Assurer la relève au sein des secouristes: une nécessité, en Valais comme ailleurs (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les secouristes de la région de Loèche-les-Bains (VS) expliqueront leur quotidien au public dimanche. Une opération de séduction pour encourager la relève, timide dans l'ensemble du canton.

Pompiers, samaritains, secouristes en montagne, tous sont confrontés à la même réalité: la difficulté de recruter et de fidéliser de nouvelles forces vives.

Lydia Grichting, responsable des samaritains de Loèche-les-Bains, tente une explication du phénomène: "Souvent les jeunes s'en vont une fois qu'ils entament leurs études, leur apprentissage ou changent de travail." Et puis "s'entraîner prend du temps. C'est passionnant mais assez exigeant", complète Philipp Werlen, chef de l'organisation de secours en montagne de Loèche-les-Bains.

Démonstrations et conférence

Si la situation n'est pas alarmante, elle mérite que l'on s'en préoccupe. Les pompiers, les samaritains, les secours en montagne et l'unité d'intervention rapide de la région de Loèche-les-Bains ont donc décidé d'aller à la rencontre du public dimanche dès 11h00 sur la place du village.

Au programme des démonstrations: réanimation, transport de blessés, sauvetage en crevasse ou encore coordination des secours en cas de séismes. Bruno Jelk, ancien chef de la colonne de secours de Zermatt et référence dans le monde du sauvetage, donnera une conférence.

Les animations sont gratuites. Le produit de la vente de la restauration sera reversé à Earth-C-Air, association qui fournit une aide humanitaire et au développement en cas de catastrophes partout dans le monde.

Casernes ouvertes

Eric Senggen, chef de l'Office valaisan du feu, salue la démarche des secouristes de la station valaisanne: "Chaque fois que nous pouvons aller montrer ce que nous faisons à la population, c'est une bonne chose". A l'échelon cantonal, en 2014, les corps des sapeurs-pompiers avaient organisé la première journée portes ouvertes. L'événement sera probablement reconduit en 2018 ou 2019.

De plus, au niveau romand, les cantons pourraient bien suivre l'exemple de Vaud. Ce dernier organise chaque 1er jeudi de novembre une journée du recrutement au cours de laquelle les personnes intéressées peuvent découvrir la caserne de leur choix, souligne Eric Senggen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS