Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une trentaine de personnes, pour la plupart masquées de cagoules colorées, ont investi vendredi après-midi la cathédrale Saint-Pierre à Genève. Les manifestants demandaient la libération des trois membres du groupe punk russe Pussy Riot, condamnées à deux ans de camp.

L'action s'est déroulée dans un calme relatif, a précisé le quotidien "La Tribune de Genève" sur son site. La RTS a aussi relaté cette incursion surprise. Une banderole a été déployée à l'intérieur de la cathédrale demandant la mise en liberté des trois musiciennes.

Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24 ans, ont été condamnées vendredi dernier à deux ans de camp chacune pour "hooliganisme" et "incitation à la haine religieuse" plusieurs mois après leur prestation dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de "chasser Poutine" du pouvoir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS