Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le récital se poursuit pour Roger Federer sur la Rod Laver Arena de Melbourne.

Le Bâlois s'est qualifié avec un réel panache pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie en battant 6-2 7-5 6-4 Richard Gasquet dans un match qui a tenu ses promesses avec, des deux côtés, des coups superbes.

Malgré son revers à une main toujours aussi magistral et une certaine bravoure qui lui ont permis de caresser l'espoir d'un impossible retour dans la troisième manche, le Français est finalement resté loin du compte pour subir sa dix-septième défaite en dix-neuf rencontres contre le Bâlois.

Après un premier set remporté grâce à un break au quatrième jeu, Roger Federer a pris son temps avant de passer l'épaule dans la deuxième manche. Il l'a fait juste avant le tie-break sur un jeu de relance remporté grâce à deux coups droits imparables et un passing de revers lâché le long de la ligne. Trois points gagnants armés au moment qu'il le fallait. Ce sens du timing est aussi l'une des grandes armes du tenant du titre.

Au troisième set, Richard Gasquet a eu le mérite de relever la tête alors qu'il était mené 4-1. Au septième jeu, il a notamment pu exploiter une belle bourde de Federer en coup droit pour signer le break et recoller à 4-4. Mais à 5-4, Roger Federer sortait à nouveau de sa valise son coup droit "stratosphérique" pour signer le dernier break du match.

Lundi, Roger Federer affrontera en huitième de finale Marton Fucsovics (ATP 80). Arrivé à Melbourne sans avoir gagné une seule rencontre dans le tableau principal d'un tournoi du Grand Chelem, le Hongrois de 25 ans a profité d'un tableau favorable pour signer la plus belle "perf" d'une carrière jusque-là traversée dans l'anonymat. Son match de lundi contre Roger Federer le placera enfin dans la lumière.

Appelé à défier le Maestro en demi-finale, Novak Djokovic poursuit sa route malgré quelques petits soucis. Deux jours après avoir été contraint de jouer sous la canicule devant Gaël Monfils, le Serbe s'est imposé 6-2 6-3 6-3 devant Albert Ramos Vinolas malgré une douleur au fessier qui l'a contraint à appelé le soigneur sur le court.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS