Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Opposition renforcée contre la ligne aérienne Chamoson-Chippis (VS)

Grône s'oppose à la ligne à très haute tension prévue entre Chippis (VS) et Bickigen (BE), en raison de ses répercussions sur le tronçon Chamoson-Chippis. Ce dernier est fortement contesté par la commune valaisanne.

Grône s'est opposée officiellement à la mise à l'enquête publique formulée par Swissgrid. "Une correspondance recommandée a été envoyée ce jour, et dans ce sens, à l'inspection fédérale des installations à courant fort", a-t-elle indiqué mercredi dans un communiqué.

Le projet mis à l'enquête prévoit d'augmenter l'intensité du courant électrique sur la ligne à très haute tension (THT) Chippis-Bickigen. Grône craint que les promoteurs ne profitent de cette augmentation de l'ampérage pour augmenter la puissance du tronçon suivant entre Chamoson et Chippis.

Par son opposition, Grône poursuit donc son combat contre la ligne aérienne prévue entre Chamoson et Chippis, qui entraînerait notamment un "enlaidissement du paysage" et de "multiples corollaires pour la santé". La commune préconise l'enfouissement de la ligne.

Pétition déposée jeudi

Grône partage ainsi les inquiétudes d'une poignée de mamans du village. Ces dernières ont fait connaître leur opposition à la ligne aérienne en septembre dernier, "inquiètes" de son impact sur la santé de leurs enfants.

Elles ont créé le groupement "Protégeons nos enfants des lignes THT". Leur but est d'inciter la société Swissgrid à "reconsidérer le projet et à proposer une variante enfouie".

Le groupement a indiqué cette semaine qu'il remettra jeudi à la chancellerie valaisanne une pétition demandant l'enfouissement de la ligne. Elle est munie de 7500 signatures récoltées entre avril et décembre 2015.

Opposition politique

Le point de vue des mamans est aussi soutenu officiellement par le PDC du Valais romand. "Si nous sommes conscients de l'importance nationale de ce projet et des enjeux économiques et énergétiques qui y sont liés, nous sommes encore plus sensibles aux défauts de ce projet et à la négligence portée aux conséquences sanitaires de cette ligne aérienne", écrivait récemment le parti dans un communiqué.

Présenté en 2010, le projet de ligne à haute tension a suscité une vague de contestations. Parmi les opposants de la première heure figure l'Association Sauvegardons le coteau valaisan (ASCV), toujours très active.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.