Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De violents orages ont frappé lundi soir la région Midi-Pyrénées. Ils ont fait deux morts et provoqué d'importants dégâts dans la région: le trafic ferroviaire a été interrompu par endroits et la rentrée scolaire reportée à mercredi à Montauban.

Dans le grand Sud-Ouest, Météo France a relevé des rafales de vent supérieures par endroits à 100 km/h. Les orages ont été accompagnés de précipitations très brèves mais très intenses (30 à 50 mm en moins d'une heure), ainsi que de grêle par endroits et d'une forte activité électrique. Le calme revenait toutefois progressivement mardi dans le Grand Sud-Ouest, selon Météo France.

Une jeune femme de 29 ans est morte sur la commune de Montbeton en raison d'une chute d'arbre sur son véhicule. Deux personnes ont été blessées grièvement et deux autres légèrement, a-t-on appris auprès de la préfecture du Tarn-et-Garonne.

En Charente, un chauffeur routier a été foudroyé sur un parking de la commune de Nonaville, a précisé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Les dégâts matériels sont très importants : arbres arrachés, toitures détruites, 87'000 foyers privés d'électricité, nombreuses routes coupées et habitations inondées et problèmes importants sur le réseau de téléphonie mobile.

Déplacements difficiles

Principale conséquence: la rentrée scolaire a été reportée à Montauban et les transports scolaires suspendus ce mardi dans l'ensemble du département, qui compte 40'000 élèves environ. En outre, les accès à Montauban par la voie ferrée ont été coupés pendant plusieurs heures et ont été rétablis mardi matin.

Dans toute la zone sud-ouest, les services de secours sont intervenus à plus de 1200 reprises pour porter secours, combattre les incendies provoqués par la foudre et dégager les arbres tombés, précise-t-il.

Selon la SNCF, les orages ont provoqué de "sévères dégâts sur les installations ferroviaires" et provoqué l'interruption du trafic sur plusieurs axes au départ de Toulouse et Montauban. Le trafic ne devait reprendre dans le meilleur des cas qu'en début d'après-midi.

Même les routes ont subi des dommages avec des chutes d'arbres ou de poteaux électriques. La SNCF n'était donc pas en mesure d'acheminer les voyageurs par bus. Lundi soir, 700 voyageurs se sont retrouvés bloqués à la gare de Toulouse-Matabiau et 200 à Montauban.

ATS