Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Autorité de la concurrence a sanctionné jeudi les opérateurs Orange et SFR pour pratiques anticoncurrentielles sur le marché de la téléphonie mobile. Elle les condamne respectivement à 117,5 et 65,7 millions d'euros d'amende, a-t-elle annoncé à la presse.

Cette sanction intervient à la suite d'une plainte de Bouygues Telecom en 2006. Le troisième opérateur, plus petit que ses deux concurrents, n'avait pas été en mesure de répliquer à leurs offres spéciales qui proposaient par exemple des "numéros cadeaux" pour appeler en illimité trois interlocuteurs abonnés au même opérateur.

Cette pratique, dite de "club" ou de "tribu", aurait permis à Orange et SFR de fidéliser sur le long terme, parfois pendant plusieurs années, les consommateurs. Un abonné encourageait ainsi les membres de sa famille et ses amis à souscrire le même forfait que lui pour économiser sur les communications.

Recours d'Orange et SFR

"Orange et SFR ont commercialisé, essentiellement entre 2005 et 2008, des offres donnant la possibilité d'appeler en illimité uniquement au sein de leurs réseaux", a résumé l'autorité.

Le président de l'Autorité de la concurrence, Bruno Lasserre, a indiqué que l'amende sera versée "à l'Etat. Mais cela m'étonnerait que l'affaire en reste là. Bouygues Telecom va demander réparation", a-t-il estimé.

Et en effet, plus tard dans la journée, Bouygues Telecom a indiqué qu'il allait demander réparation du préjudice subi. Quant à Orange (France Télécom) et SFR, ils ont annoncé qu'ils allaient faire recours contre la décision de jeudi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS