Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - France Télécom-Orange est prêt à consacrer si nécessaire quelques dizaines de millions d'euros au "Monde". La participation du groupe au plan de recapitalisation du quotidien restera néanmoins marginale, a déclaré son directeur général Stéphane Richard.
Il a également précisé avoir été sollicité par plusieurs candidats déclarés à la reprise du groupe de presse, qui doivent déposer leurs offres fermes d'ici à vendredi midi.
Après le retrait de "L'Espresso" et celui de Ringier, restent en lice Claude Perdriel, PDG du "Nouvel Observateur", un trio composé du banquier d'affaires Matthieu Pigasse, du mécène Pierre Bergé et du fondateur de l'opérateur télécoms Free Xavier Niel, ainsi que le groupe de médias espagnol Prisa, déjà actionnaire à 15% du Monde SA.
Un partenariat industriel serait un préalable à toute implication dans la recapitalisation, a également précisé Stéphane Richard. Il avait indiqué à Reuters qu'Orange souhaitait accompagner "Le Monde" dans sa transition vers les contenus numériques.
Certains commentateurs s'interrogent sur la réelle motivation de France Télécom pour un groupe de presse abritant un quotidien aussi influent que "Le Monde". Ancien directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, Stéphane Richard dirige un groupe dont l'Etat détient toujours directement et indirectement près de 27% du capital.
D'aucuns voient en revanche dans la candidature du trio Pigasse-Niel-Bergé une machine de guerre pour le parti socialiste en vue de l'élection présidentielle de 2012.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS