Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Orange Suisse se retire du commerce de CD, DVD et autres jeux vidéos pour se recentrer sur son métier de base, la téléphonie mobile. L'opérateur, vendu par sa maison mère France Télécom au fonds britannique Apax, abandonne du même coup son enseigne CityDisc.

Révélée par la radio RTS jeudi, l'opération a été confirmée par Thérèse Wenger, porte-parole d'Orange Suisse. La société zurichoise CityDisc avait été acquise à la fin 2008 par Orange qui souhaitait élargir ses activités dans la téléphonie mobile en lui ajoutant un volet multimédia.

Selon Mme Wenger, la décision de revenir sur ce concept répond à des raisons commerciales, en l'occurrence le déclin des ventes de CD et une stagnation dans celles de DVD. Les 21 boutiques concernées seront reconverties en points de vente Orange, et le label CityDisc disparaîtra. Quant aux employés, il est prévu de les garder et de les reconvertir dans la vente des produits Orange.

Impact sur les achats en magasin

Cette décision d'Orange Suisse aura aussi pour conséquence que dans certaines villes de moindre importance, il ne sera plus possible d'acheter de CD ou de DVD dans un magasin, comme l'a également relevé la RTS.

L'opérateur Orange Suisse a été vendu à la fin 2011 par France Télécom au fonds d'investissement britannique Apax Partners. Cette cession, finalisée à la fin février, a rapporté 1,83 milliard de francs net à France Télécom, qui continue par ailleurs à toucher une redevance tant que la marque Orange sera utilisée en Suisse.

Orange Suisse est le troisième opérateur de télécommunications derrière Swisscom et Sunrise. Il a vu l'an dernier son chiffre d'affaires baisser de 3,6% à 1,249 milliard de francs, en dépit de l'accroissement de sa clientèle.

ATS