Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Orban encensé dans un manuel d'histoire décrié par des professeurs

Viktor Orban critiqué pour ses leçons d'histoire d'un autre âge (archives)

KEYSTONE/AP/DARKO VOJINOVIC

(sda-ats)

La diffusion d'un nouveau manuel scolaire d'histoire mettant le Premier ministre hongrois Viktor Orban à l'honneur et relayant ses thèses hostiles aux migrants suscite la controverse en Hongrie. Des opposants évoquent des pratiques dignes de l'ère communiste.

Distribué lors de la rentrée des classes cette semaine, cet ouvrage destiné aux élèves âgés de 14 ans présente sous un jour avantageux le dirigeant conservateur au pouvoir depuis 2010. Dans ce manuel, il est qualifié de "figure fondatrice de la Hongrie moderne".

Le livre fait notamment une large place à un discours qu'il a tenu devant le Parlement européen voici un an, où Viktor Orban opposait l'"homogénéité de culture" en Hongrie à l'immigration de "masse" dans les pays d'Europe au passé "colonial".

Pour Laszlo Miklos, président de l'Association des professeurs d'histoire TTE, cet ouvrage n'aurait "jamais dû se retrouver entre les mains des enfants". Réagissant sur le site d'informations Index.hu, il estime que "la question des migrations est importante, il faut en discuter en classe, mais citer un discours politique si récent, hors contexte, est professionnellement inacceptable".

"Cette pratique remonte à l'ancien régime: les élèves doivent, pour avoir une bonne note, argumenter selon les propos du Premier ministre actuel. Cela fait penser à Rakosi (le dictateur stalinien hongrois des années 1950, ndlr)", a-t-il dit. "Cette pratique relève des dictatures les plus obscures", estime aussi le site Kiskunhir.hu.

Ouvrage partisan

Le livre incriminé est aussi accusé par ses détracteurs de présenter l'éventail politique de façon partisane: la gauche y est "caractérisée par le radicalisme" alors que la droite "protège les valeurs du passé".

L'éditeur du livre, Jozsef Kaposi, de l'Institut de développement et de recherche de l'éducation (OFI), a assuré que l'ouvrage ne suggérait pas de "réponses obligatoires" aux thématiques qu'il aborde. Le gouvernement n'a pas souhaité s'exprimer à ce stade.

Régulièrement épinglé pour ses penchants autoritaires et ses tentatives de mise aux pas des médias, de la justice et des ONG, M. Orban a suscité la grogne des enseignants en restreignant drastiquement leurs possibilités de choisir leurs manuels scolaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.