Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Origine russe des combustibles: Axpo admet s'être montré "naïf"

Zurich - Le groupe Axpo estime s'être montré "trop naïf" sur l'origine des combustibles que lui livre la française Areva pour les centrales nucléaires de Beznau et Leibstadt (AG). Deux usines d'un fournisseur russe contamineraient l'environnement et la population locale en utilisant de l'uranium sale.
"Oui, nous nous sommes trompés", a admis vendredi le patron d'Axpo Manfred Thumann devant les médias réunis à Zurich. Le cheminement des combustibles est beaucoup moins transparent et plus complexe qu'imaginé jusque là par le groupe énergétique argovien.
En tant que client final, l'entreprise suisse n'a aucune légitimité pour obtenir des informations sur les fournisseurs de base, explique son chef. "Notre contrat avec Areva le veut ainsi." Et d'affirmer que cela sera modifié à l'avenir.
Areva reçoit les combustibles destinés à Axpo de l'entreprise MSZ Elektrosal. La marchandise est fabriquée dans trois usines de la firme russe dont celles de Majak et Seversk, qui polluent gravement l'environnement, selon Greenpeace. L'organisation a convaincu Axpo que l'origine que le groupe déclarait était fausse.
Les experts d'Axpo vont se déplacer prochainement en Russie pour vérifier l'ampleur de la pollution. D'après Greenpeace, la région de Majak - à 2000 km de Moscou - est l'une des plus irradiées du monde. L'entreprise helvétique décidera ensuite si elle prolongera ou non de 10 ans son contrat avec Areva pour la livraison de combustibles.
"Je n'ai pas un bon sentiment", admet Manfred Thumann. "Nous allons peut-être découvrir des choses qui ne nous plaisent pas." Et de déplorer les lenteurs administratives russes ainsi que le manque de coopération de la société gérant les sites nucléaires dans le pays.
Le patron d'Axpo avait confirmé le week-end dernier dans le journal alémanique "Sonntag" que le groupe a signé plusieurs contrats avec Areva. Un de ces contrats stipule que les barres de combustible nucléaire comportent environ 10% d'uranium en provenance de Mayak.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.