Toute l'actu en bref

Le président du PLR valaisan René Constantin souriant à l'issue du deuxième tour de l'élection au Conseil d'Etat valaisan. Avec Frédéric Favre, son parti est parvenu à reprendre le siège perdu il y a quatre ans au profit de l'UDC Oskar Freysinger, lequel est éjecté de l'exécutif cantonal.

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

L'électorat valaisan a infligé dimanche un carton rouge à Oskar Freysinger. Le conseiller d'Etat UDC sortant doit céder sa place au candidat PLR Frédéric Favre.

Le nouveau gouvernement valaisan sera composé de trois PDC, Roberto Schmidt, Jacques Melly et Christophe Darbellay, d'une socialiste, Esther Waeber-Kalbermatten, et d'un PLR, Frédéric Favre. Le PLR retrouve sa place au gouvernement, quatre ans après avoir été éjecté de l'exécutif par Oskar Freysinger.

Pour la première fois dans l'histoire moderne du Valais, un conseiller d'Etat qui brigue un nouveau mandat n'est pas réélu. Pour la première fois également, un élu est un néophyte en politique. Frédéric Favre n'a pas encore rempli de fonction politique.

Le scrutin a mobilisé l'électorat. Au premier tour il y a deux semaines, la participation avait atteint 58%. Dimanche elle a totalisé 61,35%. La campagne très intense pour le cinquième fauteuil gouvernemental a tenu le canton en haleine. Entre les deux tours, le seul sujet de conversation était le maintien ou non d'Oskar Freysinger au gouvernement.

ATS

 Toute l'actu en bref