Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger est officiellement candidat au Conseil fédéral. Le conseil de parti de l'UDC valaisanne a envoyé sa candidature au parti national mardi.

Le conseil de parti s'est réuni et a pris sa décision en début de semaine, a indiqué à l'ats Jérôme Desmeules, co-président de l'UDC du Valais romand. Le conseil de parti comprend 25 personnes environ, dont les présidents de section de district.

"Mes chances sont entre 0 et 100% car il s'agit d'être le bon candidat au bon moment. J'ai proposé ma candidature pour permettre à l'UDC d'avoir la palette de choix la plus large possible", note Oskar Freysinger dans une interview parue mercredi dans Le Nouvelliste.

Le conseiller d'Etat estime que son parcours politique et sa maîtrise des langues lui donnent un "profil intéressant", et que son principal désavantage est son "franc-parler". "Je pense qu'il sera plus difficile d'être sur le ticket de l'UDC que d'être élu par l'assemblée fédérale (...)", souligne-t-il.

Les sections cantonales ont jusqu'au 13 novembre pour soumettre leurs propositions de candidatures à la commission de sélection de l'UDC. Sept jours plus tard, le groupe parlementaire désignera son ticket pour l'élection au Conseil fédéral le 9 décembre prochain.

Pour la Suisse romande, le conseiller national vaudois Guy Parmelin devrait être proposé par sa section cantonale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS