Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Jouer contre les Pays-Bas à Amsterdam, avec un contingent très jeune, peut en effrayer plus d'un. Mais pas Ottmar Hitzfeld, lequel se réjouit de voir la Suisse passer l'épreuve du feu à l'Arena.
"Les Pays-Bas font partie tout simplement des meilleures équipes du monde", lâche un sélectionneur pour qui cet état de fait offre un test intéressant à ses protégés. "Nous devrons bien entendu être solides défensivement, car nous connaissons tous les qualités des attaquants néerlandais."
Cela ne sera toutefois pas le seul défi à relever pour la Suisse. "Notre plus gros souci sera de conserver le ballon le plus longtemps possible, éviter de le perdre trop tôt. Pour cela, il faudra résister au pressing toujours agressif des Pays-Bas."
C'est dans ce genre de rendez-vous que les Suisses doivent apprendre le haut niveau. En cela, Hitzfeld est clair quant à l'importance de la longue série de matches amicaux que va disputer sa sélection. "Ces tests sont éminemment importants et doivent permettre aux joueurs de se développer, au même titre pour certains qu'un futur départ à l'étranger."
S'il n'a pas voulu dévoiler son onze de départ pour vendredi - "je prendrai la décision samedi matin car j'ai encore une ou deux questions" -, Hitzfeld a reconnu qu'il ne fallait pas s'attendre à beaucoup de changements par rapport au match contre le Monténégro mi-octobre. "Je profiterai de la partie de mardi au Luxembourg pour donner leur chance aux autres joueurs", a-t-il conclu, pensant certainement, par exemple, au néophyte de Servette Vincent Rüfli.
Le capitaine Gökhan Inler aimerait, lui, "rendre la vie difficile" aux Néerlandais. Des Oranje qui se serviront surtout de ce match pour préparer le point fort de leur rassemblement, à savoir le deuxième amical mardi en Allemagne, chez le voisin ennemi. Difficile alors de savoir précisément à quoi va ressembler la composition de Bert van Marwijk. Mais Inler prévient: "Les Hollandais jouent toujours à 100%. Les affronter constitue pour tout joueur un moment spécial."
Les équipes possibles:
Pays-Bas - Suisse. Arbitre: Eriksson (Su). Coup d'envoi: 20h30.
Pays-Bas: Stekelenburg; Boulahrouz, Heitinga, Mathijsen, Braafheid; Van Bommel, Strootman; Kuyt, Sneijder, Van der Vaart; Van Persie.
Suisse: Benaglio; Lichtsteiner, Djourou, Von Bergen, Rodriguez; Inler, Dzemaili; Shaqiri, Xhaka, Frei; Mehmedi.

ATS