Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un gigantesque musée consacré au Titanic a ouvert ses portes à Belfast samedi. Cette inauguration est intervenue à quelques jours du centième anniversaire du naufrage de ce paquebot construit dans la province britannique d'Irlande du Nord.

Les chantiers navals de Belfast avaient travaillé trois ans à la construction du paquebot, le plus grand du monde à l'époque, et dix mois à son aménagement intérieur. Plusieurs personnalités politiques nord-irlandaises ainsi qu'un témoin de la mise à l'eau du paquebot en 1911 étaient présents samedi à l'ouverture de ce centre.

"Mon père et ma mère m'avaient amené au chantier naval de Workman and Clark pour voir sa mise à l'eau", a raconté Cyril Quigley, aujourd'hui âgé de 105 ans. "J'ai vu cette énorme chose glisser dans l'eau. J'avais seulement quatre ans et demi", a ajouté ce comptable à la retraite.

Le Titanic a coulé au large de Terre-Neuve lors de son voyage inaugural de Southampton (Grande-Bretagne) à New York, après avoir heurté un iceberg dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Le naufrage a fait plus de 1500 morts sur les 2200 passagers.

Aucun objet d'époque

Le nouveau centre consacré au paquebot n'abrite aucun objet d'époque. Tout est neuf, recréé à l'identique, du mobilier à la vaisselle. Les effets spéciaux et expériences en 3D, projettent le visiteur dans la légende.

Le bâtiment sur six étages, formé de quatre proues semblables à celle du paquebot naufragé, espère accueillir plus de 400'000 visiteurs la première année, et Belfast, qui porte encore les traces de trente années de violences entre catholiques et protestants, espère ainsi galvaniser son industrie touristique.

Environ 100'000 personnes ont déjà acheté leur billet d'entrée pour le musée.

ATS