Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A dix jours de ses 85 ans, le pape a célébré le Vendredi Saint dans une période d'inquiétude pour l'Église catholique. Celle-ci est confrontée aux contestations sur la morale et la famille et aux dangers pesant sur ses fidèles au Moyen-Orient.

De retour il y a une semaine d'un voyage au Mexique et à Cuba, le pape allemand a démarré jeudi le marathon épuisant de la Semaine Sainte, qui s'achève dimanche avec la fête de Pâques. Benoît XVI est apparu les traits tirés mais spirituellement alerte et très présent.

Le pape a donné une tonalité grave de ces célébrations. Il a évoqué "la situation souvent dramatique de l'Église aujourd'hui" et déploré les appels à la désobéissance de prêtres autrichiens, notamment sur l'ordination des femmes qui menacent de déboucher sur un nouveau schisme.

Droits de la famille

Vendredi, jour de commémoration du procès et de la crucifixion du Christ, Benoît XVI a présidé à la vénération de la croix dans la basilique Saint-Pierre. Plus tard dans la soirée, il s'est adressé aux pèlerins venus pour le chemin de croix célébré au Colisée de Rome où des milliers de chrétiens furent martyrisés durant l'Antiquité.

Benoît XVI leur a fait part de ses inquiétudes pour les droits de la famille marquée par les "déviations humaines" et la crise économique. "Quand nous sommes dans l'épreuve, quand nos familles doivent affronter la souffrance, la détresse, regardons vers la croix du Christ: là, nous trouvons le courage pour continuer à marcher", a-t-il exhorté.

"Déviations" dénoncées

"La famille n'est pas seule: Jésus la soutient de sa grâce et lui donne l'énergie pour aller de l'avant, pour affronter les sacrifices et surmonter les obstacles. Et c'est à cet amour du Christ que nous devons nous adresser quand les déviations humaines et les difficultés risquent de blesser l'unité de notre vie et de la famille", a-t-il conclu.

Le pape dénonce souvent les "déviations" que sont, selon lui, les lois qui remettent en question la famille traditionnelle et le couple formé d'un homme et d'une femme.

ATS