Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le pape François a accepté la démission des évêques chiliens (archives).

KEYSTONE/EPA ANSA/GIUSEPPE LAMI

(sda-ats)

Le pape François a accepté la démission de trois évêques chiliens dont celle du très controversé Mgr Juan Barros, à la suite d'un vaste scandale de pédophilie dans le clergé chilien, a annoncé lundi le Vatican.

L'ensemble de l'épiscopat chilien avait présenté sa démission en bloc le 18 mai dernier après une série de rencontres avec le pape argentin au Vatican. Dans une lettre adressée jeudi dernier aux Chiliens, le pape a reconnu que "nous n'avons pas su écouter et réagir à temps" face aux scandales d'abus sexuels au sein de l'Eglise chilienne.

Et après avoir lu les conclusions d'une enquête qu'il avait diligentée sur des abus sexuels commis par le clergé, le pape a récemment annoncé des "changements" à court, moyen et long terme pour rétablir "la justice" au sein de l'Eglise chilienne. Dans un premier temps, François avait pris la défense de l'évêque Juan Barros, soupçonné d'avoir tu les actes de pédophilie du prêtre Fernando Karadima dans les années 1980 et 1990.

Un soutien qui avait terni sa visite au Chili en janvier. Condamné par la justice vaticane en 2011, le père Karadima a été contraint de se retirer pour une vie de pénitence.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS