Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Mondiaux de Pékin s'ouvrent ce samedi, avec l'entrée en piste d'Usain Bolt pour les séries du 100 m et de David Rudisha pour celles du 800 m, mais surtout avec la finale du 10'000 m avec Mo Farah.

Le Britannique s'attaquera dans le Nid d'Oiseau au premier volet de son diptyque pékinois, avec cette finale du 10'000 m (à 14h50 heure suisse) qui peut asseoir sa légende. En cas de victoire, il deviendrait le premier athlète à remporter six couronnes consécutives majeures sur les longues distances sur piste, lui qui a tout gagné depuis le 5000 m des Mondiaux de Daegu en 2011 (doublé olympique 5000-10'000 m aux JO de Londres, puis doublé encore aux Mondiaux 2013 à Moscou).

La dernière grande défaite de "Mo" remonte au 10'000 m de Daegu, où l'Ethiopien Ibrahim Jeilan l'avait coiffé de justesse pour l'or. A Pékin, ses principaux rivaux seront une nouvelle fois les Ethiopiens, emmenés par Muktar Edris et Imane Merga, et les Kényans. Aux récents trials (sélections) de Nairobi, à plus de 1600 m, les Kényans ont signé des chronos ahurissants vu l'altitude: trois hommes sous 27'20, dont Geoffrey Kamworor, vainqueur en 27'11''89.

Si Farah l'emporte, il tentera de doubler la mise avec le 5000 m, dont les séries ont lieu mercredi.

Sur 100 m, le public jettera un oeil particulier, en séries, sur Usain Bolt, qui s'est fait très rare cette saison en raison d'une blessure à l'aine. L'octuple champion du monde débarque avec seulement le 6e temps mondial de la saison (9''87), mais le sentiment d'être arrivé entre-temps au top de sa forme... Justin Gatlin, invaincu depuis septembre 2013, est prévenu.

Outre le 10'000 m, la deuxième finale du jour dans le Nid d'Oiseau (en plus du marathon messieurs) sera le poids féminin, sans la quadruple championne du monde Valerie Adams.

ATS