Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Timea Bacsinszky n'y arrive décidément pas face à Garbine Muguruza. Pour la troisième fois cette année, la Vaudoise a été battue par l'Espagnole en finale à Pékin.

Dominée 7-5 6-4 en 1h34 de jeu, Timea Bacsinszky a pourtant eu sa chance. N'a-t-elle pas mené 5-2 dans la première manche ? Puis 2-0 dans la seconde ? Las, elle n'a pas pu conserver son avantage face à la jeune Espagnole (22 ans), dont le culot et la force de frappe ont fini par faire mouche, comme cela avait déjà été le cas à l'Open d'Australie en janvier (3-6 6-4 6-0) puis cet été à Wimbledon (7-5 6-3).

Sans doute émoussée par sa semaine en Chine, où elle a gagné quatre de ses cinq matches en trois sets, Timea Bacsinszky a aussi craqué au plus mauvais moment. Une double faute, suivie d'une erreur en revers ont ainsi offert un break décisif à Garbine Muguruza à 5-4 dans la seconde manche. La no 5 mondiale n'en demandait pas tant, elle qui a plié l'affaire sur le jeu suivant pour s'offrir le deuxième tournoi de sa carrière après celui d'Hobart en 2014.

Cette défaite ne devrait toutefois pas laisser trop longtemps un sentiment d'amertume à Timea Bacsinszky. En atteignant la finale à Pékin, elle a gagné sa place dans le top 10 au classement de la WTA. Un honneur que seules trois Suissesses avaient connu jusqu'ici: Martina Hingis, Patty Schnyder et Manuela Maleeva-Fragnière. De quoi donner encore plus de relief à l'incroyable parcours de la joueuse de Belmont, qui avait terminé 2014 au 48e rang et 2013 à la 285e place, à une époque où elle était sur le point d'arrêter sa carrière.

A Pékin, Timea Bacsinszky a aussi su rebondir après un été difficile, entaché par quatre défaites d'affilée au 1er tour. La voilà ainsi relancée en vue du Masters de Singapour (25 octobre - 1er novembre), pour lequel cinq places sur huit sont encore disponibles. Pour se qualifier pour le grand rendez-vous de fin d'année, la Vaudoise devra toutefois revoir son programme: son prochain tournoi est prévu au Luxembourg qui, bizarrerie du calendrier, ne sera pas pris en compte dans la course au Masters. Sa solution serait alors de demander une "wild card" pour jouer à Moscou.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS