Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président chinois Hu Jintao a promis samedi que son pays s'efforcerait de soutenir la croissance mondiale en augmentant ses importations. Son homologue américain Barack Obama appelait Pékin à respecter les règles du commerce international.

Lors d'un discours prononcé en marge du sommet du Forum économique Asie-Pacifique (Apec), Hu Jintao a constaté que "la reprise économique mondiale est menacée par une instabilité et une incertitude accrues" du fait de la crise de la dette en Europe.

Alors que les Etats-Unis appellent l'Asie à prendre le relais de la croissance mondiale, il a assuré que son gouvernement s'efforcerait de soutenir l'activité économique en Chine.

"Le développement de la Chine constitue une source d'énergie importante pour la croissance de l'Asie-Pacifique et du monde entier", a-t-il observé devant un parterre de chefs d'entreprise de la région.

Il a assuré que son pays s'efforcerait d'augmenter ses importations. Il n'a pas annoncé de hausse de la parité de la monnaie chinoise, le yuan, réclamée par les partenaires commerciaux de Pékin afin de rééquilibrer l'économie mondiale.

Obama épingle la Chine

S'adressant au même parterre de patrons, M. Obama a accusé la Chine de piller les droits de propriété intellectuelle des entreprises américaines. Elle leur fait perdre tout l'avantage de leurs innovations.

"Il n'est pas acceptable que nous ne puissions jouir de l'avantage compétitif dont nous avons besoin dans un vaste marché comme celui de la Chine", a déclaré le président américain. "On ne peut pas attendre des Etats-Unis qu'ils restent les bras croisés s'il n'y a pas de réciprocité dans les relations commerciales".

"Nous voulons que vous respectiez les règles du jeu", a lancé le président américain. Il a répété que le yuan restait selon lui sous-évalué malgré sa hausse des dernières années.

ATS