Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un meneur du mouvement de protestation péruvien contre l'entreprise minière zougoise Xstrata a été arrêté, selon la presse locale. Le tribunal d'Ica a décrété contre cet homme, par ailleurs maire d'Espinar, une détention provisoire de cinq mois.

Le ministère public reproche au maire Oscar Mollohuenca d'avoir mis les moyens de transport de la commune à disposition des personnes manifestant contre les mines de cuivre de Tintaya.

Lors des manifestations, des affrontements avaient éclaté la semaine passée entre manifestants et forces de l'ordre et avaient fait deux morts et de nombreux blessés. Les manifestants reprochent à Xstrata de polluer des cours d'eau en exploitant une mine de cuivre.

Etat d'urgence

Un autre leader du mouvement de protestation contre avait a été arrêté mardi. Le Pérou a proclamé l'état d'urgence dans la région.

Les protestataires réclament également l'augmentation de 3 à 30% des subsides reversées par le groupe zougois aux communauté locales. L'entreprise a assuré qu'elles respectait les normes environnementales au Pérou et s'est dite disposée à mener des études complémentaires pour répondre aux inquiétudes de la population.

Elle a également affirmé être prête à réviser l'accord qui régit les versements de subsides, outre les taxes et impôts.

Arsenic et mercure

D'après une organisation catholique du sud du pays citant un rapport du Centre de santé et de protection de l'environnement (public) du mois de février, "des échantillons d'eau montrent des concentrations en arsenic et mercure au-dessus des standards de qualité environnementale".

Xstrata possède quatre mines de cuivre au Pérou, dont deux sont en exploitation et deux sont en cours de développement, qui ont produit l'année dernière 112'600 tonnes de concentré de cuivre.

ATS