Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Au jour du match de football Suisse-Honduras, 32 organisations d'entraide et syndicats ont demandé au Conseil fédéral de s'engager pour les droits de l'homme au Honduras. Dans une pétition, elles dénoncent les assassinats de membres de l'opposition et de journalistes depuis le coup d'Etat.
"Le 28 juin 2009, le président démocratiquement élu Manuel Zelaya du Honduras a été renversé par l'armée et expulsé du pays. Les nombreuses protestations émises par la population contre ce putsch ont été violemment réprimées, des centaines de manifestants ont été emprisonnés et brutalisés, et nombre d'entre eux tués", ont souligné ces organisations.
Selon elles, la majorité de la population ne reconnaît pas l'actuel gouvernement du président Porfirio Lobo Sosa et, "depuis son entrée en fonction, les violations des droits de l'homme se sont poursuivies".
Elles souhaitent que la Suisse ne poursuive ses activités de coopération au développement au Honduras "uniquement là où elles sont directement utiles à la population et renforcent les droits humains".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS