Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'association "Parents contre la drogue" demande au Conseil fédéral de s'engager contre la légalisation des drogues. Elle a lancé lundi, à la veille de la Journée internationale contre l'abus et le trafic de drogue, une pétition pour une politique orientée vers l'abstinence.

Les pétitionnaires considèrent que les politiques font preuve de "laisser-faire" dans le domaine de la drogue. Dans leur texte présenté en conférence de presse à Berne, ils exigent que les thérapies basées sur l'abstinence soient encouragées, au détriment notamment de la distribution de méthadone et d'héroïne "financée par l'Etat".

Traités internationaux

L'association demande aussi de ne pas minimiser la culture, la consommation et le commerce du cannabis, "substance psychotrope interdite". Elle veut obliger les centres de conseils en drogue "financés par l'Etat" à présenter les dangers de cette drogue.

Les lois concernant le domaine de la drogue ne doivent pas être diluées ou contournées par des ordonnances. La Suisse doit s'en tenir aux traités internationaux sur l'interdiction des stupéfiants qu'elle a signés, lit-on encore dans la pétition.

Dissolution d'une commission

Enfin, l'association "Parents contre la drogue" revendique la dissolution de la commission d'experts en dépendance, favorable à la légalisation des drogues, afin d'en instaurer une nouvelle.

Récemment le Conseil des Etats a décidé que les petits fumeurs de joints majeurs pourraient échapper aux poursuites pénales en s'acquittant d'une amende de 100 francs. Le National doit encore se prononcer.

ATS