Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu vendredi à la baisse ses prévisions de croissance de la demande pétrolière jusqu'en 2016. Elle ne tablant plus que sur une hausse de 1,2% par an en moyenne, au lieu de 1,3% auparavant, du fait de la dégradation de l'économie mondiale.

Selon le rapport à moyen terme sur le marché pétrolier, publié par l'agence énergétique de l'OCDE, la demande d'or noir devrait passer de 89,79 millions de barils par jour cette année à 94,45 millions en 2016, soit environ un demi million de barils par jour de moins que ce qu'elle anticipait jusque là.

Ralentissement

"Des révisions de données antérieures et une croissance économique inférieure à ce qui était attendu ont conduit à une réduction d'environ un demi million de barils par jour pour 2012", et d'autant sur la période 2011-2016, a souligné l'AIE dans cette étude.

"Les prévisions de croissance économique tout au long de la période se sont réduites sur fond de craintes persistantes liées à la dette dans l'OCDE, en particulier, dans la zone euro", et "même la Chine, principal moteur de la hausse de la demande au cours de la décennie écoulée, donne des signes de ralentissement", ajoute-t-elle.

95,68 millions en 2017

Dans le détail, les nouvelles projections de l'AIE sont inférieures de 480'000 baril par jour (b/j) pour 2012 et 930'000 barils b/j pour 2013, par rapport à sa précédente étude prospective publiée en décembre dernier.

Les révisions pour les années suivantes vont dans le même sens : -880'000 b/j pour 2014, -680'000 pour 2015, -540'000 pour 2016. Enfin, pour l'année 2017, où il s'agit d'une première estimation, l'AIE table sur une demande de 95,68 millions de barils par jour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS