Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Les deux tiers du pétrolier ont coulé, le feu s'est propagé et entoure totalement le navire et on ne peut plus s'en approcher", a déclaré le porte-parole Mohammad Rastad (archives).

KEYSTONE/EPA SOUTH KOREA COAST GUARD

(sda-ats)

Il n'y a plus d'espoir de retrouver des survivants parmi les membres d'équipage du pétrolier iranien en feu depuis une semaine en mer de Chine, a dit le porte-parole de l'équipe de secours mise en place par l'Iran. Trois corps ont déjà été retrouvés.

"Les membres d'équipage du navire ont été tués au cours de la première heure après l'accident à cause de la puissance de l'explosion et des émanations de gaz", a déclaré le porte-parole Mohammad Rastad à la télévision d'Etat. "Il n'y a aucun espoir de retrouver des survivants (...). Les deux tiers du pétrolier ont coulé, le feu s'est propagé et entoure totalement le navire et on ne peut plus s'en approcher."

Le tanker Sanchi comptait à son bord 32 membres d'équipage - 30 Iraniens et deux Bangladais. Il a pris feu le 6 janvier suite à sa collision avec un navire de fret chinois. L'accident s'est produit à environ 300 kilomètres à l'est de la ville chinoise de Shanghai. Il avait dérivé après l'accident pour entrer dans les eaux japonaises.

Le pétrolier, battant pavillon panaméen, appartient à la National Iranian Tanker Company (NITC), l'opérateur administrant la flotte de navires pétroliers de l'Iran. Il acheminait des produits à la firme sud-coréenne Hanwha Total.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS