La Fédération suisse de pêche et l'organisation de protection des eaux Aqua Viva tirent la sonnette d'alarme. Sans un réaménagement des grandes centrales électriques du Rhin respectueux des poissons, "l'atroce massacre des anguilles" va se poursuivre, selon elles.

Pendant des décennies, il s'est passé bien trop peu de choses, écrivent samedi les deux organisations dans une déclaration commune. "Il faut accélérer le réaménagement des centrales électriques", sinon les poissons continueront à périr dans les turbines, ajoutent-elles, soulignant que plusieurs anguilles ont encore été trouvées mortes ou blessées ces derniers jours.

D'autres poissons sont également affectés par le même problème, poursuivent les organisations. Celles-ci pointent les 21 grandes centrales électriques sur le Rhin. Selon elles, il existe déjà des solutions, notamment celles mises en place par des petites centrales électriques pour rendre possible le passage des poissons.

La loi prévoit que toutes les centrales électriques permettent le passage des poissons d'ici à 2030. La Fédération suisse de pêche et Aqua Viva se disent cependant "extrêmement préoccupées par ce délai", en raison de la situation actuelle.

L'anguille figure sur la liste rouge des espèces menacées depuis des années. Jusqu'à l'industrialisation, elle était l'une des espèces de poissons les plus courantes en Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.