Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une femme a perdu son mari dans la fusillade qui a eu lieu devant une église de Quetta, dans le sud du Pakistan. L'attaque a été revendiquée par une branche locale du groupe Etat islamique.

KEYSTONE/AP/ARSHAD BUTT

(sda-ats)

Deux chrétiens ont été tués et trois autres blessés dimanche devant une église de Quetta, dans le sud du Pakistan, par des tirs à partir de motos. Il s'agit de la deuxième attaque de ce type dans cette région depuis le début du mois.

La branche locale du groupe EI a revendiqué cette attaque dans la capitale du Balouchistan, selon SITE, une organisation spécialisée dans la surveillance des sites djihadistes.

"Quatre hommes sur deux motos ont ouvert le feu de manière non ciblée" sur un groupe de chrétiens, "tuant deux personnes et en blessant trois autres", a dit à l'AFP un responsable de la police locale, Abdul Razzaq Cheema.

Cette fusillade survient moins de deux semaines après une attaque du même type, également revendiquée par l'EI, et au cours de laquelle quatre chrétiens avaient péri. En décembre, deux kamikazes se sont fait exploser dans une église de Quetta, tuant neuf personnes et en blessant une dizaine.

Les chrétiens représentent moins de 2% des 200 millions de Pakistanais, en très grande majorité musulmans, et sont victimes de discriminations et de violences.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS