Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pakistan: au moins 31 morts dans un attentat dans les zones tribales

Les forces de sécurité pakistanaises sont régulièrement visées par des attaques.

KEYSTONE/AP/SHAKIL ADIL

(sda-ats)

Au moins 31 personnes ont été tuées vendredi par une explosion dans un marché des zones tribales pakistanaises (nord-ouest), a-t-on appris auprès de responsables locaux. L'attaque a également fait une cinquantaine de blessés.

"Un engin artisanal, caché dans un carton de légumes, a explosé, tuant 31 personnes et en blessant plus de 50 autres", a déclaré à l'AFP Ameen Ullah, un cadre administratif local. Sadiq Hussain, un officier de police, a confirmé le nombre de victimes ainsi que le mode opératoire.

Frontalières de l'Afghanistan, les zones tribales forment une région où les talibans et Al-Qaïda ont longtemps opéré en toute impunité. Elles étaient devenues un des enjeux de la "guerre contre le terrorisme", dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001.

"Sanctuaire" insurgé

Les Etats-Unis accusent fréquemment le Pakistan de tolérer la présence de sanctuaires d'insurgés dans ces territoires, ce qu'Islamabad dément.

Plusieurs attaques contre les forces de sécurité pakistanaises se sont produites ces derniers mois dans le nord-ouest du pays, ainsi que dans la province du Baloutchistan (Sud-Ouest), également frontalière de l'Afghanistan.

Le niveau des violences a toutefois fortement baissé dans le pays, selon une étude du CRSS, un centre de recherche pakistanais. Le nombre des personnes tuées dans les violences extrémistes, politiques ou criminelles, a ainsi chuté de 70% ces deux dernières années, avec 2057 morts violentes rapportées l'an passé, contre 6574 en 2015.

Attaque déjouée à Karachi

Par ailleurs, quatre personnes - deux policiers et deux civils - ont été tuées vendredi dans l'attaque par des hommes armés du consulat de Chine à Karachi, la plus grande ville du Pakistan. L'opération a été revendiquée par un groupe séparatiste baloutche qui qualifie Pékin d''oppresseur".

Les forces de sécurité ont sécurisé la zone et abattu les trois assaillants, ont annoncé deux ministres pakistanais. "Les terroristes ont été incapables de prendre des employés (du consulat) en otage ou de tuer le moindre d'entre eux", a déclaré le chef de la diplomatie pakistanaise Shah Mehmood Qureshi à la presse à Islamabad.

Pékin a condamné "fermement" cette attaque, par la voix d'un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang. Elle a demandé à Islamabad de prendre des "mesures concrètes pour "assurer la sécurité des citoyens et des institutions chinois au Pakistan".

"De tels incidents ne pourront jamais saper la relation Pak-Chine, qui est plus puissante que l'Himalaya et plus profonde que la mer d'Arabie", a de son côté rassuré le Premier ministre pakistanais Imran Khan, dans un communiqué, tout en ordonnant une "enquête complète" sur l'attaque.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.