Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lahore - Au moins 80 personnes ont été tuées à Lahore, au Pakistan, par des kamikazes lourdement armés dans les attaques simultanées de deux mosquées d'une secte de l'islam, les ahmadis. Les assaillants ont ouvert le feu sur les fidèles en pleine prière et lancé des grenades.
Au moins 108 personnes ont également été blessées. Après deux heures de combats, la police a pris le contrôle d'une des deux mosquées et capturé au moins deux des trois assaillants. Le troisième a fait exploser sa veste suicide. Plus tard, les autorités ont réussi à mettre fin à la deuxième attaque.
Les autorités ont laissé entendre que ces attentats seraient le fait de la mouvance des talibans pakistanais. Le premier ministre du Pendjab a dénoncé "la pire forme du fondamentalisme".
Le pays connaît depuis bientôt trois ans une vague d'attentats - près de 400, suicide pour la plupart - et d'attaques de commandos perpétrés pour l'essentiel par les talibans alliés à Al-Qaïda, qui a fait près de 3400 morts dans tout le pays.
Certaines de ces attaques visent des communautés minoritaires de l'islam au Pakistan, les chiites essentiellement, mais aussi les ahmadis, notamment à Lahore, berceau de cette obédience qui prône un islam moderniste et libéral et oeuvre principalement dans le développement et l'aide aux défavorisés.
Cette secte a été longtemps persécutée au Pakistan, selon des organisations de défense des droits de l'homme. Les sunnites et les chiites considèrent les ahmadis comme des hérétiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS