Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chaque année au Pakistan, des centaines de femmes sont tuées par leurs proches sous prétexte de défendre "l'honneur" familial (photo symbolique).

Keystone/EPA/STRINGER

(sda-ats)

Une mère a brûlé vive sa fille mercredi parce que l'adolescente de 16 ans avait épousé l'homme de son choix, a annoncé la police au Pakistan. C'est le troisième "crime d'honneur" de ce type en quelques mois.

La semaine dernière, une jeune Pakistanaise de 19 ans avait été torturée et brûlée par un groupe de personnes dans un village à proximité de la capitale Islamabad, pour avoir refusé d'épouser le fils de son ancien patron. En avril, dans le nord-ouest du pays, une jeune femme avait été assassinée et son corps brûlé par des habitants de son village qui lui reprochaient d'avoir aidé une amie à s'enfuir avec un homme.

Chaque année au Pakistan, des centaines de femmes sont tuées par leurs proches sous prétexte de défendre "l'honneur" familial. Le premier ministre Nawaz Sharif s'est engagé à éradiquer "le mal" des "crimes d'honneurs" mais aucune nouvelle législation n'a été adoptée depuis.

ATS