Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les deux Bernois retenus en otage pendant huit mois et demi au Pakistan n'auront pas à payer une contribution évaluée à 10'000 francs par personne à leurs frais de rapatriement. Mais le couple va en contrepartie faire de la prévention sur les risques des voyages dans les zones dangereuses.

Le Conseil fédéral a autorisé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) à envisager cette exemption contre des travaux d'utilité publique, précise le DFAE dans une prise de position transmise dimanche à l'ats, confirmant une information du journal dominical "Der Sonntag".

Les deux Bernois de 29 et 32 ans ont décidé de faire de la prévention dans les écoles ou lors de manifestations publiques, sur les voyages dans les régions dangereuses.

"Les aspects financiers constituent un parmi de nombreux éléments" pour sensibiliser la population suisse, a précisé encore le DFAE. Et le département de saluer l'intensification du débat politique sur ce thème de l'augmentation des risques dans certaines régions.

Otages pendant plusieurs mois

Le couple bernois s'était échappé en mars dernier après plus de huit mois de détention. La Suisse avait alors indiqué après leur libération qu'aucune rançon n'avait été versée.

Le couple avait été kidnappé le 1er juillet 2011 dans la province du Baloutchistan (sud-ouest), frontalière avec l'Afghanistan et l'Iran, sur une route fréquentée par les touristes qui voyagent depuis l'Europe pour rallier l'Inde, ou vice-versa.

Il avait pris la route malgré les multiples avertissements des ambassades occidentales et des autorités pakistanaises sur la dangerosité de cette zone.

Enlèvement revendiqué

Les deux Bernois étaient partis au Pakistan pour un voyage privé. La police avait retrouvé abandonné leur petit camion bleu transformé en camping-car et immatriculé en Suisse.

Le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), qui a fait allégeance à Al-Qaïda et mène depuis 2007 une campagne très meurtrière d'attentats au Pakistan, avait revendiqué leur enlèvement le 29 juillet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS